Articles de fond

Dois-je payer des impôts sur mon épargne?

Jan Romain, 20 janvier 2016

Vous payez des impôts sur votre maison, votre voiture et sur à peu près tout ce que vous achetez, mais heureusement pas sur votre épargne. Ou tout de même? Qu’en est-il?

Si vous voulez prélever anticipativement l’argent que vous avez épargné pour votre pension, vous serez fiscalement sanctionné.

On parle beaucoup d’un éventuel impôt sur le patrimoine. Les revenus seront-ils bientôt imposés à 25%, y aura-t-il un impôt sur le patrimoine ou un impôt sur les revenus du patrimoine? L’avenir le dira, lorsqu’on saura avec certitude ce que le tax shift contient précisément.

Taxé sur votre épargne?

Qu’en est-il en attendant de l’argent que vous épargnez et placez pour plus tard, pour votre pension? Devez-vous payer des impôts sur cette épargne? Il est un fait que le financement de la pension légale est actuellement déjà sérieusement sous pression. La chance est dès lors réelle que les autorités souhaitent imposer davantage le capital des réserves de pension complémentaires par des ‘prélèvements supplémentaires uniques’. Actuellement, vous êtes déjà ‘sanctionné’ si vous souhaitez disposer anticipativement de la pension extra-légale que vous avez constituée. Le prélèvement anticipatif ou l’augmentation (de (généralement) 10% à 25%) des prélèvements fiscaux sur les versements de pension extra-légale a été réalisé en un tournemain. Songez à la perception anticipée de l’impôt sur l’épargne pension ou l’augmentation du taux de taxation de 10% à 25% du boni de liquidation, cette pomme pour la soif de bien des dirigeants d’entreprise, ...

Cela ne signifie pas que vous ne devez plus investir dans votre pension extra-légale. Si cela peut vous consoler : la même insécurité juridique vaut pour tous les placements, même ceux réalisés à l’étranger. Songez seulement à l’augmentation durant les dernières années du précompte mobilier de 15% à 25% pour la majorité des investissements et l’augmentation de la taxe boursière à 1,32%, l’augmentation de la taxe d’assurance de 1,1% à 2%.

Et si vous investissez dans l’immobilier?

En investissant dans l’immobilier, vous espérez évidemment réaliser une forte plus-value à long terme. En observant les 50 dernières années, cela s’élevait en moyenne approximativement à 6,7% par an. Devez-vous également payer des impôts sur cette plus-value? Pas lorsque votre placement immobilier est un investissement à long terme et que vous pouvez patienter pendant quelques années. Les 5 premières années, vous payez un impôt sur la plus-value de 16,5%.

Après cinq ans, ce taux retombe à 0% et, en attendant, vous ne devez donc pas payer d’impôts sur la plus-value lors d’une vente éventuelle.

Il en est ainsi des revenus locatifs

Devez-vous payer des impôts sur les revenus locatifs que vous percevez d’un bien de rapport? Cela dépend de la personne à qui vous le donnez en location.

Si vous le donnez en location à un particulier (une famille, une personne seule, des étudiants…), vous ne devez pas payer d’impôt sur les revenus locatifs que vous percevez. Vous devez seulement payer des impôts sur le revenu cadastral indexé du bien, majoré de 40 %. Lorsque les intérêts que vous payez sur l’emprunt hypothécaire de ce bien sont plus élevés que ce montant, vous ne devez rien payer; vous pouvez pour ainsi dire neutraliser cet impôt au moyen de vos intérêts payés.

Lorsque vous donnez le bien en location à une entreprise ou une personne qui l’occupe à des fins professionnelles (par exemple un titulaire de profession libérale), vous devez payer des impôts sur les revenus locatifs que vous percevez. Dans ce cas également vous pouvez déduire de cet impôt les intérêts que vous avez payés sur l’emprunt hypothécaire.

Venez donc !

Prenez rendez-vous

Partager cet article

Dois-je payer des impôts sur mon épargne?

Vous payez des impôts sur votre maison, votre voiture et sur à peu près tout ce que vous achetez, mais heureusement pas sur votre épargne. Ou tout de même? Qu’en est-il?