Immotheker Finotheker
  • Habiter

L’entrepreneur indépendant Bob a acheté seul son appartement

16 février 2021
2 min de lecture

Bob Devolder, d’Anvers, a rencontré plusieurs obstacles lors de l’achat de son propre appartement. En tant que jeune entrepreneur célibataire et indépendant, il a eu du mal à obtenir un financement. Et ce malgré un apport personnel suffisant. Finalement, il a trouvé la solution idéale chez Immotheker Finotheker !

Quel budget faut-il prévoir ?

« Quand j’ai commencé à chercher un appartement, je voulais absolument acheter et non pas louer. Avant de commencer mes recherches, j’avais rendu visite à Kristof d’Immotheker Finotheker pour voir quelles étaient les possibilités avec mes revenus et mes économies, et donc quel était mon budget d’achat », explique Bob.

Une fois ces informations obtenues, Bob a commencé ses recherches et, peu de temps après, il a trouvé l’appartement idéal à Wilrijk. « J’ai fait une offre sous conditions suspensives qui a été approuvée. Et puis il était temps de passer à l’étape suivante : obtenir un prêt. »

Pas de financement dans sa propre banque

« Ce financement n’a pas été facile à trouver, et cela m’a fait un peu peur », poursuit Bob. Au moment de l’achat, Bob travaillait depuis deux ans et demi en tant que courtier indépendant dans l’immobilier commercial. « Les banques où j’ai mes comptes personnels et professionnels m’ont annoncé que je ne pouvais pas obtenir de financement parce que j’étais indépendant depuis moins de 3 ans », explique-t-il.

« Le fait que j’étais indépendant à titre principal à l’époque et que je n’avais pas d’entreprise a également posé problème. C’est frustrant, parce que certains de mes amis obtenaient des prêts sans problème avec exactement le même salaire que moi », se souvient-t-il.

Tenir compte de l’avenir

Comme bien d’autres, Bob a d’abord pensé à engager une grande partie de ses économies pour obtenir un meilleur taux d’intérêt. Mais ce n’est pas toujours nécessaire et, en fonction des projets à long terme, il est parfois préférable de conserver une part plus importante de l’épargne.

« Bob est un jeune homme ambitieux d’une vingtaine d’années qui a beaucoup de projets d’avenir. Et j’ai tenu compte de ces projets lorsque j’ai demandé le prêt. Nous avons décidé ensemble que nous n’utiliserions les économies de Bob que pour payer les frais de notaire et non comme apport personnel. De cette façon, Bob pouvait encore investir dans son entreprise », déclare Kristof Pintens d’Immotheker Finotheker Berchem.

Plus de 70 crédits comparés

« Kristof a créé mon profil dans le système Immotheker Finotheker et a ainsi pu comparer d’un seul coup plus de 70 crédits de différentes banques et institutions. Nombre d’entre eux imposaient des conditions qui n’étaient pas réalisables dans ma situation. Finalement, Kristof a soumis ma demande de prêt à l’établissement qui proposait les meilleures conditions. »

« Pour ce faire, Kristof a eu besoin des bilans de mon comptable et il a fallu souscrire une assurance solde restant dû. Je n’ai pas eu à faire quoi que ce soit : Kristof s’est occupé de tout pour moi », poursuit Bob.

La demande de prêt de Bob a été approuvée par Krefima sans aucun problème et l’achat de l’appartement a donc pu se faire !

Plus de liberté financière

« La part de mon épargne qui n’est pas allée dans mon appartement, je l’ai finalement investie dans mon entreprise. Je n’avais pas du tout envisagé cette possibilité avant de frapper à la porte d’Immotheker Finotheker. »

« Grâce à cette approche de mon emprunt, je suis en bien meilleure position financière pour éventuellement garder mon appartement et le louer lorsque j’achèterai une maison avec ma compagne », conclut Bob.

Vous voulez plus d'inspiration ?

N'oubliez pas de lire les autres interviews avec les clients Immotheker Finotheker JohannaReginaSteven et notre juriste/candidate-notaire Gaby.